proposition d’une nouveauté législative

Cela fait déjà quelques années que j’écris à des parlementaires afin de leur soumettre une idée.

Beaucoup de procédures de divorce et de séparation se terminent dans des conditions absolument lamentables et il n’est pas rare qu’un ou plusieurs enfants coupent toute relation avec son père ou sa mère après avoir été influencés pendant la procédure.

En cause : des procédures longues, des Magistrats parfois peu expérimentés et surtout des avocats qui, trop souvent mettent, si j’ose dire, de l’huile sur le feu.

Je suis bien placé pour affirmer que je propose quasi-systématiquement à mes confrères de nous réunir à 4 dans mon Cabinet ou dans un lieu neutre afin, comme le système anglo-saxon le suggère, d’essayer de mettre sur pied un accord pour que le travail du Juge consiste seulement à entériner un accord plutôt qu’à décider de la vie de deux adultes et d’un ou plusieurs enfants.

En vain !

Les conséquences sont dramatiques.

Nous retrouvons des enfants sans père ou sans mère.

Et pourtant en grandissant et, le jour où la dévolution successorale pointe son nez au décès du parent honni, bien peu ont le courage d’adopter à l’égard de la manne dont ils vont profiter en suite d’un décès afin d’être finalement logiques avec eux-mêmes, une position de refus.

Aussi, m’est-il apparu qu’il serait intéressant d’imposer avant toute dévolution successorale aux enfants de la séparation de prendre connaissance des dossiers de leurs parents.

Ils pourront lire, de façon claire et sans la moindre contestation ce qui a été écrit par l’un et l’autre, ils pourront prendre connaissance des attestations.

Ils pourront enfin lire les enquêtes sociales et peut-être se rendre compte à quel points ils ont été manipulés.

Naturellement, cela ne ramènera pas le mort mais rendrait ne serait-ce que par la pensée un hommage posthume à un homme ou une femme qui s’est fait sauvagement exclure de la vie de son enfant sans la moindre raison.

Qu’en pensez-vous ?

2 réflexions au sujet de « proposition d’une nouveauté législative »

  1. Julien

    Excellente idée! Et peut être que si cela devenait systématique, certaines choses ne seraient pas dites ou faites en tout premier lieu par l’un ou l’autre des parents, sachant que l’enfant aura un jour accès à ce qui a été dit et écrit.

    Bravo Maître!

  2. Florian

    Une idée qui rejoint les miennes. Démoli par mon ex, la mère de ma fille, j’ai déjà songé à laisser une lettre à ma fille dans mon testament, photos, vidéos à l’appui (une clé USB, espérant qu’elle traverse le temps intacte) afin qu’elle prenne connaissance du père qu’elle avait et dont on la prive en parfaite tyrannie…a l’ombre des lois et avec les couleurs de la justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *