PAROLES DE JUGE

1

L’un de mes collaborateurs assistait un client devant un juge de l’Est de la France et bataillait ferme pour obtenir la résidence alternée de deux petits garçons de 6 et 8 ans.

Une fois les plaidoiries achevées, le magistrat qui n’avait pris aucune note, se retourne vers notre client, et d’un air soucieux, lui demande :

« Si j’ordonne une résidence alternée, comment allez-vous faire pour garder vos enfants lorsque vous sortirez avec vos copains pour regarder un match de foot au bistrot en buvant une bière…sic… »

La COUR D’APPEL, saisie de la décision défavorable rendue, a ordonné la résidence alternée.

A suivre.

Franck MEJEAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *